Publié par : iferhounene | 12 avril 2012

Ben Bella : par…

Ben Bella : parti avec beaucoup de secrets.

benbella-400-2.jpg

 

Ben Bella a-t-il des secrets  à nous apprendre? Pour témoigner sur les événements dont il aurait été l’acteur principal ou simplement spectateur, témoin privilégié de par les fonctions qu’il a occupé au sein du pouvoir algérien; aussi bien durant la guerre de libération que dans les premières années de l’indépendance, mais aussi après.

Mais pourquoi donc observe-t-il un silence religieux pour ne pas dire mortel, au moment où celui-ci est non seulement sollicité ,  interpellé par le devoir de mémoire, mais aussi accusé à tort ou à raison, dans certains cas, d’être à l’origine d’incarcération  et d’exécutions expéditives de haut responsables de la Révolution algérienne au passé pourtant indubitablement glorieux.

Pourtant, malgré les accusations dont il fait l’objet aujourd’hui, le président Ben Bella ne peut invoquer le motif de secret d’Etat encore moins la crainte d’une possible poursuite judiciaire pour crimes ou complot, pour plusieurs raisons dont celle qui du reste, ne lui échappe point et qui est devenue une notoriété publique  » Ben Bella aurait suffisamment payé » pour des faits  sans doute n ayant rien à avoir avec les griefs qui sont officieusement « collés  » Dés lors, il ne peut venir à l’esprit du commun des mortels encore moins des officiels en poste d’espérer jeter à la vindicte populaire un homme déjà trop usé par l’expérience de la vie mouvementée et vieillard de surcroît. Il y a comme une fatalité chez l’algérien à l’opposé d’autres peuples où des dictateurs sous d’autres cieux, pour des raisons sans doute de conviction religieuse, à s’interdire presque, la revendication de l’acte de punition envers ceux qui l’ont sans nul doute opprimé, torturé, privé de liberté d’expression. A fortiori que ceux-ci appartiennent déjà à l’histoire lointaine. L’algérien est-il rancunier, revenchard ou sans mémoire ou clément? ou bien est ce le contexte socio-economico-culturel qui l’influence fondamentalement au point que ses centres d’intérêts vitaux se transforment radicalement? c’est aussi sans aucun doute qu’une idée presque admise officieusement dans le concert des sensibilités populaires n’a pas manqué de se faire jour et qui s’est hasardée à ne considérer la France coloniale comme l’ennemi de l’Algerie.La persistance du secrétaire général de l’ex parti unique à réclamer,faisant presque cavalier seul, des excuses factices de la part de la France, ne cache-t-elle pas la véritable motivation de cette sensibilité et la propension des membres de cette association désormais à caractère politique, à exploiter toutes les opportunités conjoncturelles et les slogans démagogiques pour se maintenir au pouvoir quel qu’en soit le prix.

Ce n’est pas donc une chimère voire même antinomique   que de considérer les accusations publiques, médiatisées, visant les ex présidents et par voie de conséquence , comme une tentative d’assainir des litiges avec l’histoire du peuple algérien et de rendre ainsi justice aux héros de la Révolution victimes de purges, mais sans trop de frais, sous couvert d’épuration  de la évolution. Des sons de cloche se font entendre de concert pour rendre crédible la thèse  du complot contre la Révolution et qui mettrait sur le même peloton d’execution, à des dates et lieux différents, le colonel Amirouche, Abane Ramdane, Krim Belkacem, Khemisti, Chabani, Benyahia, Medegheri, pour ceux ciblés  physiquement et réserver l’exil à d’autres comme Boudiaf dans un premier temps, Ait Ahmed, Ben BELLA et d’autres pour etre méconnus n’en sont pas moins importants. Cette expédition punitive est accompagnée de la propagande du parti unique et qui a mis dans l’ombre par le truchement de la marginalisassion, le peuple dans son intégralité.

Ben Bella ne peut trouver l’excuse valable dans son sejour prolongé en prison pour justifier son mutisme vis à vis du devoir de memoire y compris méme durant mes 17 années qu’a duré son « isolement ».

On a beaucoup parlé de la mort de Chabani, de celles de Krim, Abane et méme du colonel Amirouche, Ben Bella reste  de marbre à toutes ces déclarations et ecrits outre mediterranée souvent tonitruantes de hauts responsables politiques algériens.il ne veut pas parler, mais a-t-il le droit de nous priver d’une partie de la vérité que seul lui, détient?

Que cherche-t-il à préserver? espére-t-il un jour peut etre reconquérir le pouvoir? Malgré son age et sa triste expérience, ne sait-il pas que les chemins qui mènent à El Mouradia sont semés d’embûche? Ou bien est ce là une reconnaissance tacite de sa culpabilité?

En tous les cas en ce qui me concerne j’ai gardé un bon souvenir de monsieur le président Ahmed Ben Bella.

C’était en 1964, quelques mois avant l’arrestation du leader du ffs? Hocine Ait Ahmed, le 18 mars 1964. …c’etait l’Aid   et les enfants de chouhadas du centre de chateauneuf devaient célébrer cette féte religieuse avec le président de la république au palais du peuple ex palais d’Eté.

Là, il y avait la féte!des gâteaux, de la limonade pendant que Ben Bella faisait son discours en langue française, à ses cotés se tenait  un homme d’une grande stature, au teint blanc, j’allais dire européen. un malabar qui maîtrisait bien la langue de Moliere qui suggérait en live les mots appropriés au discours du président.il est vrai que Monsieur le président ne tenait aucun papier dans ses mains , les paroles etaient donc improvisées..la salle vibrait au rythme de l’Aid sous les applaudissents joyeux des enfants de chouhadas.c’etait les années tres courtes de l’aprés guerre.les années de tahya Ben Bella!le bon vieux temps pour nous, enfants de la guerre car nous n’en avions connu que des moments de peur, de torture, de mort, de viols , de faim….

Après cette collation conviviale, nous avions été dirigés  sur l’aéroport de Maison blanche où nous attendait sur le tarmac deux avions flambants neufs : un convair et une caravelle.Quelle est belle cette caravelle! me suis-je dit intérieurement.Ah! si on me donnait l’occasion de monter seulement à l’intérieur de ce bijou!

Coup de théâtre! mon rêve est exaucé.En effet au bout de quelques minutes, je me suis retrouvé assis sur une banquette de velours, à proximité du hublot de l’avion. je réve!je suis comme dans un autre monde coupé de la réalité quotidienne.Je regarde à ma droite je remarque la présence d’un homme d’un certain age . Celui-ci ne tarda pas à engager une discussion tres adapté à mon niveau, mon âge et ma constitution psychologique.j’avoue que je n’ai eu aucune difficulté à dialoguer avec cet inconnu. il me demanda d’abord mon nom,je lui répondis en lui annonçant fièrement mon nom de famille  » je m’appelle Si Hadj »

l’inconnu : –  voila, ton oncle est justement avec nous à l’intérieur de l’avion »

je le questionnai à mon tour:  –  où est il?

il me répondit: – le voilà!Mohand Oulhadj »

m’evitant la deception de ne pas satisfaire sa conviction, je lui repondis, par un mensonge –  oui, c’est mon oncle »

mais au fond de moi, le colonel Mohand Oulhadj ou Ben Bella  ou Mohamedi Said, Ministre des Moudjahidines, etaient tous pour moi au mieux un substitut de père » au pire des oncles.c’etait l’idée que je me faisais des mourdjahidines qui avaient survecu à la guerre. Du moins c’est ce que je croyais à cet age là. un enfant traumatisé par la perte de son père et de son frère ainé, durant la guerre de liberation. Mais qu’en est-il réellement?

Suite… dans quelques jours

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras

Je partage ma passion, mais aussi des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité.

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

The Cultural Project

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :