Publié par : iferhounene | 26 mai 2012

Algerie : débat international sur les droits de l’homme.

Algerie : les droits de l’homme bafoués ou respectés?

abdenour bibliothéque2.JPG

Les droits de l’homme sont-ils réellement bafoués en Algerie?

jusqu’à une certaine période empiétant méme sur la gouvernance de l’actuel président de la république, nous pouvons répondre sans aucune hésitation : oui

Mais depuis environ  3 mois, la vie commence réellement à se démocratiser. A moins que ce soit un mirage. En tous les cas, on assiste de moins en moins aux censures et interdictions de toutes sortes  d’ecrivains. je dirais méme plus, aucun auteur n’a été censuré. la presse devenue plus modére, du moins je le constate personnellement, mais continue de vilipender le pouvoir à tort ou à raison , plutot , parfois à raison , parfois à tort.

mais ce qui se passe dans l’environnement de l’Algérie et qui est le fait d’algériens augurent d’une véritable liberté d’expression: les voyages de Ferhat et Sansal, n’ont pas fait réagi violemment les pouvoirs publics , si ce n’est un communiqué du ministére des affaires étrangères somme toute raisonnable et modéré compte tenu du contexte. oui absolument modéré, si l’on devait transposer le cas aux années  Chadli. reste  cet avis de recherche international lancé par les autorités contre M’henni Ferhat ,il date depuis  un temps, il ne faut pas le mettre sur le dos du non respect des droits de l’homme en Algerie : à chaque époque son contexte.

revenons à la liberté d’expression : comme tout le monde le sait , le « baveux » en papier est progressivement remplacé par le journal électronique et les multiples blogs et forums: à ce niveau on peut dire que l’Algeriepasse pour le champion de la démocratie. est ce l’oeuvre du président Bouteflika qui après avoir rétabli la paix et la concorde intra et extra muros, puisque méme l’ambassadeur des USA nargue les autres occidentaux  en leur révélant qu’il se permet maintenant non seulement d’aller à Tizi ouzou pour discuter des problèmes qui en d’autres temps seraient considérés comme une ingérence flagrante dans les affaires interieures d’un pays souverain, mais qu’il se payait un café  dans un salon public de thé en plein centre de la Grande poste. cette phrase venant de Monsieur l’ambassadeur de la plus grande puissance du monde considérée jusque là , selon le jargon cher à notre Louiza Hannoune, comme les plus grands impérialistes, n’est rien moins qu’une caution donnée aux services de securités algériens , de l’armée populaire nationale, véritable détenteur du pouvoir en Algerie.

les élections législatives, la désignation du nouveau premier ministre (méme si celui-ci porterait le nom de Ahmed Ouyahia, enfin la révision constitutionnelle , prenant en ligne de compte les reformes du président , pour clôturer sa mission, la libération du poste de président de la république, contredisent largement les tenants  du non respect des droits de l’homme en Algerie »

l’avenir immédiat va certes  confirmer ou contredire les uns et les autres . Alors wait and see

 hahahaha!

 

50e rapport annuel d’Amnesty International
“La situation des droits de l’Homme en Algérie est négative”
Par : Mohamed Mouloudj
“Les autorités continuaient de restreindre la liberté d’expression et de prohiber les rassemblements publics non autorisés”, dénonce le rapport, qui rappelle que les manifestations du mois de janvier 2011 “ont été dispersées violemment par des milliers d’agents de la police antiémeutes et autres forces de sécurité”.

Dans son 50e rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme dans le monde, Amnesty International (AI), souligne que “la situation des droits de l’Homme en Algérie est négative”. Ce constat de cette ONG, activant dans plusieurs pays, a été dressé, jeudi, par M. Ali Yemloul, président de la section Algérie d’AI et de Me. Fetta Sadat, vice-présidente de la section. Dans ce rapport qui résume la situation des droits humains dans le monde pour l’année 2001, AI estime qu’en Algérie, malgré la levée de l’État d’urgence en vigueur depuis 1992 “le gouvernement a maintenu des restrictions sévères sur la liberté d’expression, d’association et de réunion ainsi que sur les pratiques religieuses”. Allusion faite aux derniers textes de réformes de la loi sur l’information et les associations, que AI considère comme “un recul dans le respect de ces droits élémentaires.”
“Les autorités continuaient de restreindre la liberté d’expression et de prohiber les rassemblements publics non autorisés”, dénonce le rapport, qui rappelle que les manifestations du mois de janvier 2011 “ont été dispersées violemment par des milliers d’agents de la police antiémeutes et autres forces de sécurité”. Et de préciser qu’après la levée de l’état d’urgence, “les manifestations sont devenues légales dans tout le pays, hormis dans la capitale, sous réserve de l’obtention préalable d’une autorisation”.
Cette levée de l’État d’urgence qui entre dans le cadre des “réformes politiques” engagées par Bouteflika ne répond pas aux attentes des Algériens en matière des droits de l’Homme. Pour AI, “il ne sert à rien d’engager des réformes afin d’améliorer la situation socioéconomique des citoyens, et restreindre en même temps le champ de la libre expression, d’association et de réunion”. M. Yemloul regrette, par ailleurs, que ce procédé vise “à attenter à l’indivisibilité des droits humains”. Avant d’ajouter que les chercheurs d’AI “sont interdits de séjour en Algérie depuis 2005”.
AI rappelle qu’en février 2011, un décret présidentiel a conféré à l’armée le pouvoir de lutter contre le terrorisme, dans le même temps qu’il levait l’état d’urgence.
Un autre décret présidentiel modifiant le Code de procédure pénale “a conféré aux juges le pouvoir d’astreindre pour plusieurs mois consécutifs les personnes soupçonnées d’actes de terrorisme à demeurer dans des résidences protégées, dont l’emplacement était tenu secret”; ceci permettait, constate AI “le maintien en détention secrète pendant de longues périodes”.
Évoquant dans son rapport l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounès, AI relève que “Abdelhakim Chenoui et Malik Medjnoun ont été condamnés le 18 juillet à 12 ans d’emprisonnement, à l’issue d’un procès manifestement inique. Ils ont été déclarés coupables du meurtre du chanteur kabyle Lounès Matoub, perpétré plusieurs années auparavant. Les deux hommes ont été incarcérés sans jugement depuis 1999. La décision du tribunal se fondait sur des aveux qui auraient été extorqués à Abdelhakim Chenoui sous la contrainte et sur lesquels il était ensuite revenu”.
Concernant la situation de la femme, le rapport indique que la femme algérienne continuait de subir des discriminations dans la législation et dans la pratique. “Aux termes du Code de la famille de 2005, les droits des femmes étaient subordonnés à ceux des hommes en matière de mariage, de divorce, de garde d’enfants et d’héritage”, estime-t-on.
“Des chrétiens, parmi lesquels des convertis, ont été persécutés pour exercice de cultes sans autorisation, aux termes de l’Ordonnance n°06-03 qui réglemente les croyances autres que la religion d’État, l’islam”, souligne encore le rapport.

M.M
Partager sur facebook
Twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras - Artiste Photographe

Prendre le temps de s'arrêter pour mieux voir

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :