Publié par : iferhounene | 2 juillet 2012

Khalida Toumi : qui bénéficient des agréments? une question fondamentale posée par la base.

Mme Toumi, ministre de la Culture, s’y oppose? Cash ou pas cash, Elissa Khoury chantera à Annaba

Lundi, 02 Juillet 2012, 14:05 | Mehdi Bensimane avec Mohamed Youcef
Envoyer Imprimer
Cash ou pas cash ? La polémique autour du cachet de la chanteuse libanaise Elissa Khoury qui doit se produire lundi 2 juillet à Annaba, dans l’Est d’Algérie, pour le cinquantième anniversaire de l’indépendance, n’est pas prête de retomber. La ministre de la Culture, Khalida Toumi, accuse la mairie d’Annaba ainsi que le promoteur du spectacle, de recourir à des moyens frauduleux pour payer le cachet de la chanteuse. Les mis en cause répondent. La chanteuse? Elle se prépare pour son spectacle


A l’origine donc une chanteuse son cachet jugé faramineux.

Pour fêter le cinquantième anniversaire de l’indépendance, la mairie d’Annaba invite, par le biais du comité de fêtes de la ville, la chanteuse libanaise Elissa Khoury.

Grande star au Moyen-Orient, Elissa ne se déplacera pas en Algérie pour des clopinettes. Montant de sa prestation sans la prise en charge de son staff : 9,5 millions de dinars (environ 96 000 euros ).

Pour monter le spectacle, le comité des fêtes signe un contrat avec un promoteur local, Décibel Systems, lequel a déjà assuré des prestations du même genre par le passé.

Mais voilà. La ministère de la Culture, Khalida Toumi, qui gère ce département depuis 10 ans, allume la mairie et le promoteur en les accusant de recourir au marché parallèle pour payer le cachet de la chanteuse.

« Je sais que la Banque d’Algérie ne donnera jamais le quitus pour une telle opération, affirmait Mme Toumi. Alors comment cela va être réglé ? Cela veut dire qu’on va utiliser la chkara. Et c’est un organisme public qui fait cela. L’APC de Annaba, pour ne pas la nommer. »

Comprendre : dès lors que la Banque d’Algérie ne donnera « jamais » son aval, la chanteuse sera donc payée cash. En infraction avec la législation de change. Comprendre encore : l’APC et le promoteur se mettent au travers de la loi.

Nabil Bensaid, chef de l’APC d’Annaba, répond aux accusations de la ministre en expliquant que l’opération est tout à fait légale, que la gestion de l’événement est pilotée par le comité des fêtes de la ville et que Mme Toumi ferait mieux de s’occuper d’autres choses que de chercher des noises à cette assemblée communale qu’il gère depuis 2007.

Mis en cause indirectement, Salim Chabi, patron de Décibel Systems, a refusé une première fois de s’exprimer sur le mode de paiement de la chanteuse.

Salim Chabi confirmait à DNA que le montant du cachet de la diva libanaise et justifiait le choix de cette chanteuse qui met ses fans en transe aussi bien pour ses chansons que pour ses formes généreuses.

« Elissa Khoury est un star dans le monde arabe, elle a vendu des millions de disques, affirmait le patron de Décibel Systems. Pour faire l’événement, il faut une tête d’affiche. Et Elissa en est une. Elle donnera donc un concert le 2 juillet mais pour la fête du 5 juillet, nous avons opté pour une vedette algérienne qui sera Cheb Billel. »

Visiblement irritée par toutes ces réponses, la ministre de la Culture refuse de se démonter.

Khalida Toumi, citée par El Watan dans son édition du 30 juin dernier : « Je suis étonnée par les propos du président de l’APC de Annaba. Je persiste et signe que son opération va faire partie de la fraude et de l’infraction à la législation de change. Car Elissa Khouri va être payée en devises. Ce qui exige, pour ne pas violer la législation de change, de détenir l’autorisation de la Banque d’Algérie. Si son opération ne détient pas cette autorisation de la Banque d’Algérie, il sera obligé d’avoir recours au marché parallèle en liquide. (…) Je suis dans le regret de lui dire que je persiste et signe. En l’absence d’une autorisation express de la Banque d’Algérie, le payement en devises constitue une fraude et infraction à la législation de change, et ce, à Annaba, Oran, Tizi Ouzou, Alger et sur tout le territoire de la République. Le lieu ne change rien à l’affaire…»

Fraude et infraction à la législation de change ? Le promoteur n’en a cure.

Contacté par DNA ce lundi 2 juillet ( voir entretien ci-dessous), Slim Chabi affirme que son contrat est bien bétonné, que la chanteuse, déjà présente ce lundi 2 juillet à Annaba pour assurer son concert, sera payée via la représentation de sa société installée au Liban ou via un autre procédé et que la Banque d’Algérie a été sollicitée mais que celle-ci exige le OK du ministère de la Culture.

« Il y a mille et une façon de la payer, dit le promoteur à DNA. A travers notre bureau de Beyrouth ou autre même si la façon la plus simple reste le cash. »

Mais que dit la Banque d’Algérie ? Contactée par El Watan, la succursale de la Banque d’Algérie à Annaba, explique que « si le bureau de l’agence à Beyrouth est déclaré en Algérie, l’opération est légale ; sinon on est devant une infraction à la législation des changes ».

Bref, dans cette histoire de concert à 9,5 millions de dinars, chacun estime avoir raison, la ministre de la Culture, le promoteur et l’APC d’Annaba.

Mais une chose est certaine : Elissa Khoury se trouve ce lundi 2 juillet à Annaba pour donner son concert.

 Salim Chabi à DNA

DNA : La ministre de la Culture, Khalida Toumi, persiste à dire que le paiement en cash est illégal. Quelle est votre version ?

 Salim Chabi : « Je dirai que le marché entre le comité des fêtes et notre entreprise est passé de manière régulière. Nous avons tous les papiers qui le prouvent. Le bon de commande, le virement…Or, je ne comprends pas cet acharnement de la part de la ministre. Nous sommes dans le domaine depuis des années et nous avons vu déjà des concerts organisés par le ministère où des stars ont été payées cash. C’est une pratique courante. Je ne comprends pas aussi pourquoi elle n’a visé que ce concert que notre entreprise organise à Annaba alors que des dizaines de concerts sont organisés à travers les 48 wilayas, le plus normalement du monde ».

Vous allez payer la chanteuse à travers votre bureau de Beyrouth ?

« Il y a mille et une façon de la payer. A travers notre bureau de Beyrouth ou autre même si la façon la plus simple reste le cash. »

Et comment allez-vous la payer ?

« Je vais laisser cette question en suspens et laisser la ministre à ses suppositions. Elle n’a qu’à apporter les preuves pour justifier si nous avons enfreint la loi. La ministre parle surtout d’agrément pour organiser des concerts de stars internationales. Le problème est que l’agrément est l’apanage d’un groupe fermé. On ne l’attribue pas à tout le monde. Chose que je ne comprends pas non plus. C’est plutôt le monopole de certains. »

Avez-vous sollicité la Banque d’Algérie pour un éventuel paiement ?

« Bien sûr. Mais, la Banque d’Algérie nous a exigé l’agrément du ministère de la culture».

Cette affaire ne risque pas d’entacher la crédibilité de votre entreprise vis-à-vis de la star Elissa notamment…

« Oui. La crédibilité de l’Algérie surtout. Mais je rassure le public que la star est là, elle à l’hôtel et elle tiendra son concert le plus normalement du monde. Tout est prêt. Nous avons réglé tous les préparatifs techniques : sonorisation, scène…Ce qui me désole c’est cet acharnement de la ministre de la culture. Je suis moi-même fils de Moudjahid et je tenais tant à participer dans l’organisation du cinquantenaire de l’indépendance.»

Lire l’article original : Mme Toumi, ministre de la Culture, s’y oppose? Cash ou pas cash, Elissa Khoury chantera à Annaba | DNA – Dernières nouvelles d’Algérie

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras - Artiste Photographe

Prendre le temps de s'arrêter pour mieux voir

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :