Publié par : iferhounene | 8 juillet 2012

USA-ALGERIE : Devoir de memoire

Algerie : l’histoire de l’Algérie est largement écrite aux USA, au Canada, en France, en Grande Bretagne et en Allemagne et en Turquie.

Ce n’est pas la France qui a civilisé l’Algérie, mais l’Algérie qui a fabriqué la France de 2012 : pieds noirs harkis, FSNA,FSE, algériens francisés. la France n’est plus celle de 1830 ni celle de 1954 , encore moins celle de 1962. C’est le Québec, toute proportion gardée, vu dans un  sens OPPOSE et qui présente cette curieuse similitude avec l’Algerie, avec cette différence que la France a fournit des hommes et des femmes au Quebec pour ne plus les réintégrer à la « mère patrie », Alors que l’Algerie a expatrier pies noirs ,harkis, et FSNA.

Quel bénéfice pour la France pour ce qui est l’intérêt capitalisé par la puissance coloniale de ses conquêtes

Pour Todd Shepard, il y avait une volonté de faire de…

Pour Todd Shepard, il y avait une volonté de faire de l’Algérie un prolongement de la France.

//

Des impacts de la guerre d’Algérie sur la France, il y en a sûrement eu, et beaucoup même. De l’avis de Todd Shepard, historien et professeur associé à Johns Hopkins University, «ce qu’on appelle la France est une entité profondément imprégnée par l’Algérie».

Intervenant lors de la deuxième journée du colloque organisé par El Watan pour le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, T. Shepard souligne que «la Révolution algérienne a fait mûrir les très anciennes contradictions qui sont au cœur du projet républicain français». Il estime que «beaucoup d’observateurs sont passés à côté de ce que l’histoire de l’Algérie française et la Révolution algérienne donnent au républicanisme français et de la citoyenneté libérale». L’historien américain argumente en soulignant que la France s’est faite en Algérie et que «l’architecture institutionnelle qui s’est installée en France en 1962 ressemblait à ce que De Gaulle avait proposé après la Seconde Guerre mondiale, celle-là même que le peuple français, consulté à plusieurs reprises entre 1946 et 1959, a refusée».

Todd Shepard explique qu’en 1962, «la plupart des institutions, de même que la plupart des Français, ont choisi d’évacuer les signes qui leur rappelaient l’empire, au passé comme au présent, plutôt que de sacrifier ou de réinventer l’élément constitutif de l’acceptation qu’ils ont d’eux-mêmes. Plus exactement, ne pas faire l’inventaire de la décolonisation les a aidés à limiter la portée des leçons à tirer du rôle tenu par la colonisation dans les institutions d’Etat, aussi bien en Occident que dans les anciennes colonies. Alors que comprendre comment cela a pu se produire nous incite à ne pas limiter l’analyse du colonialisme et des effets de la décolonisation pour regarder ce qui, dans ces deux choses, continue d’affecter l’histoire du monde».

L’historien explique que les Français sont arrivés à éviter d’ouvrir un débat sur l’échec que la Révolution algérienne a rendu manifeste. T. Shepard relève cette relation de la France avec l’Algérie du temps de la colonisation en notant qu’il y avait comme une volonté de faire de l’Algérie un prolongement de la France, mais sans pour autant octroyer aux Algériens les mêmes droits qu’aux Français. «La Constitution de 1946 ainsi que d’autres textes juridiques tournaient toujours autour de cette idée d’exception du territoire algérien par rapport aux autres colonies. Les dispositions les plus généreuses pour les Algériens ont été décrétées durant la guerre de Libération, introduisant la possibilité d’octroi de la nationalité française aux musulmans algériens. Alors qu’au cessez-le feu, décision avait été prise d’accorder la citoyenneté française à qui la voulait parmi les Algériens ; trois mois plus tard, le gouvernement français décide, sans prendre l’avis des Algériens, d’annuler cette disposition accordant la possibilité d’avoir la double nationalité.»

Todd Shepard indique que «le rejet populaire du postulat fondateur de l’Algérie française, un rejet souvent violent, est ce qui a rendu possible l’indépendance algérienne». Et d’ajouter : «La France avait demandé à l’Algérie de devenir l’exemple même de la juxtaposition de ses conquêtes d’outre-mer et de sa fidélité aux valeurs universelles, et justement l’échec se situe là. La Révolution algérienne n’a pas seulement mis fin à l’empire, elle a mis au jour les liens inextricables entre l’universalisme et l’impérialisme. La manière dont les Français se sont séparés de l’Algérie a gommé ces liens.» L’historien américain relève en outre que la Révolution algérienne a marqué la volonté de changer les choses en disant qu’«on n’a pas besoin d’attendre vers où nous mène le cours de l’histoire, mais d’avoir des gens qui agissent pour changer son cours». Il indique que De Gaulle avait pour idée qu’il était possible d’avoir «une multitude de peuples sous la bannière de la France, il n’a donc pas choisi l’indépendance de l’Algérie, il a été forcé de l’accepter. Prétendre que la France a choisi la libération de l’Algérie est faux, elle a été forcée de l’accepter».

Nadjia Bouaricha

Avis de Si Hadj Mohand Abdenour :Abdenour officiel.JPG

  En effet cette approche est tout à fait réaliste et logique. la France avait mal en l’Algerie comme un homme pouvait avoir mal à une dent dont l’unique reméde demeure l’extraction. la France a été forcée de quitter l’Algerie, en urgence, dixit la rapidité  avec laquelle De Gaulle avait mis fin aux opérations armées, après celle que l’on peut qualifier de génocidaire » l’operation Jumelles juillet -Aout 1959  » qui annonçait en quelque sorte le dernier coup contre cet ennemi objectif, dialectique qu’était l’Algerie. il savait que l’Algerie n’était pas pour la France, et que cela ne lui était pas rentable de continuer à entretenir une armée nombreuse sur le sol algérien à des conditions très coûteuses, malgré la politique d’exclusion pratiquée envers le peuple algerien. sans compter la pression des USA et des autres pays amis de la révolution algérienne.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras - Artiste Photographe

Prendre le temps de s'arrêter pour mieux voir

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :