Publié par : iferhounene | 15 juillet 2012

Kabylie : le suicide, le pouvoir politique est responsable de la situation qui prévaut

Kabylie : suicides, un phénomène induit par la situation socio-economico-politico-culturelle Les suicides enregistrés ces dernières années en kabylie sont un signe parmi d’autres d’une réalité criarde d’un état socio économico culturel pathologique… En 2011 officiellement il a été enregistré 47 cas de suicide. dans la réalité ce taux doit être dépassé si l’on tient compte des autres formes de suicides et de tentatives difficilement détectatbles (alcoolisme, drogue et abandon de l’espoir) ce signe extérieur qui est la phase finale d’une situation de crise : le suicide atteste de façon marquante, matérielle, la mal-vie et le désespoir qui frappent de plein fouet la population kabyle en particulier et algérienne en général. Une question s’impose aux communs des mortels et que les scientifiques se posent toujours dans les cas de suicide dans toutes ses catégories et sous toutes ses formes : quel est le facteur déterminant qui agit directement sur l’acte de tuer dirigé contre soi-méme volontairement ? les pays européens quant à eux ont connu dans le passé des taux de suicides alarmants. L’Italie et la France notamment. Et ce sont les populations rurales qui sont le plus touchées par le phénomène. les causes du suicides les plus avérées sont dues à l’anonmie. c’est à dire un deséquilibre du fonctionnement harmonieux de la société. ou de l’individu lui-méme dan,s la société. cette définition est donc valable tant pour le suicide individuel, isolé, que pour le suicide qui révet un caractère social , c’est à dire qui touche l’ensemble de la société. Dans le cas du suicide social , le recours à une action collective est souvent constaté sous des formes qui se dirigent vers l’autodestruction. Dans un cas comme dans un autre, la vie intellectuelle étant souvent contredite et contrariéee par la vie matérielle de l’individu ou de la société globale, alors se produit la cassure. c’est l’anomie. en kabylie les causes du suicide sont plus profondes et insidieuses , et ne peuvent être appréhendées sans une étude approfondie de la société prise dans son contexte historico-culturo-economico-religieux. Un conglomérat de causes qui puise ses sources dans les caractéristiques de la société dite minoritaire dépourvue de moyens modernes d’expression comme la langue, la religion, etc… voyons de quoi souffre le kabyle de la montagne , car c’est de lui qu’il s’agit dans ce mal qui ronge cette région de l’Algerie. chômage, répression politique, déni d’identité, exiguïté, absence de loisirs, caractère introvertie de la société montagnarde, insécurité sont le lot quotidien du petit montagnard . que Dire de la jeune fille qui subit parfois l’autoritarisme moyenageux des parents et la domination aveugle et sauvage du sexe » fort »? la vie culturelle se réfugie dans un mince emploi du temps fait d’écoute de chansons aussi frustrantes que stimulante d’une révolte intérieure sans i ssue. ajoutez à cela l’ignorance de l’histoire des ancêtres qui pour leurs progénitueres , illetrées n’arrivent pas à transmettre le message de la perennité: l’origine du peuple kabyle. c’est des siècles de colonisations, de luttes, de désastres et de victoires acquises au prix du sang versé à flot qui sont tout simplement enfouis, somatisés que le vieux kabyle ne peut transmettre que par des attitudes à la limite du reniement de sa propre progéniture qu’il accuse de suivre le mauvais chemin, l’occident jouisseur, inconscient, irréligieux, irrespectueux des ainés. Ici la faille de l’Etat est grande, ne serait ce que parce qu’il n’entreprend rien qui puisse assurer aux générations futures la prise de conscience historique et sociale . Bien plus, il se complaît, consciemment ou inconsciemment dans une action de formatage des consciences et une tentative de téléchargement d’un programme d’exploitation des esprits à travers la propagande dont la ministre de la culture se fait le porte étendard usant de » cors et cris » sans parcimonie, en guise de culture. Sous l’égide, le patronage de madame la ministre qui se fixe pour but unique de présenter une image du pouvoir algérien qui se prévaut d’un avant gardisme subjectif, puéril puisqu’il est essentiellement dirigé vers des intérets individuels égoistes. l’Algérien de Constantine, de Tizi Ouzou, de Bejaia? DE cHLEF? DE Ain Defla, de Tlemcen, d’Oran , de Maghnia, de Tamanrasset, de Laghouat, de Ghardaia, ou de Mostaganem ne se reconnait nullement dans cette culture artificielle , improvisée de madame la Ministre. Ce folklore de mauvais gout mal prisé par l’algerien de l’an 2012. Alors qu’il aurait suffi pour rééquilibrer les esprits de laisser faire l’artiste, écrivain , l’historien ou le caricaturiste!!!!! Tout cela se fait bien évidemment à coups de milliards de dollars même si le résultat n’en est guère palpable pour ce même pouvoir puisque l’enfant algérien reste parmi les plus incultes du monde en matière d’histoire. La montagne qui accouche d’une souris est bien le seul argument que l’on puisse ici opposer à notre velléda et ses conseillers. Si ce n’est que ça!En fait c’est au pire auquel il faut s y attendre. le système culturel, je dirai pour ma part, acculture, s’apparente dans notre cas à une machine à produire des robots , des monstres dangereux et incontrôlables. En fait en guise de culture, c’est d’un programme destiné d’abord à transformer en robot le jeune algérien ensuite à le faire fonctionner selon une logique qui interdise toute prise de conscience de sa véritable condition d’exploité. Du reste, faire perdre son temps au jeune algérien , sa vie, me semble le but que se sont fixés nos stratèges de l’enseignement, pendant que leurs progénitures sont formées dans les meilleures universités du monde. un programme illogique qui habite chaque jeune algérien qui le transforme en machine détraquée qui se donne au final , la mort par des moyens simples : suicide, harraga, drogue, alcoolisme, violence. comment faire face à ce danger imminent d’une révolte de la jeunesse? Ce n’est certainement pas par des moyens de répression modernes! l’abondance de produits de première nécessité ne règle pas le problème. c’est le besoin de construire sa vie , son avenir , de participer au pouvoir, d’ecrire et lire son histoire, de vivre le développement technologique qui est aujourd’hui revendiqué. Nous sommes donc loin de la grève des casseroles, ou du pain. c’est de la gouvernance qu’il s’agit car nos ainés révolutionnaires se sont sacrifiés pour que leurs enfants prennent la relève dans un monde de technologie, de démocratie et de bien être.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras - Artiste Photographe

Prendre le temps de s'arrêter pour mieux voir

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :