Publié par : iferhounene | 4 août 2012

Escapade ramadhanesque en Kabylie

En ce mois de Ramadhan, en ce mois d’Aout, la chaleur fait augmenter la soif des jeuneurs  et conducteurs d’autobus, de véhicules, même climatisés. Je pourrais dire plus, La climatisation stimule le besoin et le confort, le luxe de de se verser un verre d’eau glacée, alors que la chaleur torride vous invite à plonger la tête dans un bassin d’eau fraiche et limpide qui,  malheureusement n’existe plus aujourd’hui dans cette Kabylie « modernisée » par des tuyaux  ensevelis en profondeur.

Comme à l’accoutumée, chaque année en cette période, les vendeurs de figues fraiches sont installés à l’ombre des gros et géants arbres qui bordent la route qui trace sur Azazga pour nous rappeler l’air de la grande chanteuse kabyle, Djamila. Mais tout cela c’est du passé  et proche.  Ancien pour la chanson et proche pour la figue fraiche qui devient un fruit  rare. les prix grimpent d’année en année, mais la figue et le raisin deviennent chaque année chétifs, même pas capable de nourrir des bébés  de la capitale, Alger la Blanche, touchés par l’anémie provoquée par la pollution de l’Oued El Harrach et des détritus qui jonchent ces derniers années les trottoirs d’Alger, devenue par l’sure du temps , Alger la grise!

Passons. Nous sommes déjà à Ait Hichem, pas âme qui vive. continuons; nous sommes à Ain El HAMMAM, la ville donne l’impression d’un village américain abandonné depuis des lustres. Cette ville créee pour les besoins de la cause par le colonialisme français, etait alimentée jadis par le captage du Djudjura, surveillé par la 5° compagnie du 6°BCA, dans les années 1956-1962. Ain El Hammam, autrefois Michelet semble, depuis l’indépendance  nous donne cette impression etrange de jeter un regard mélancolique  chaque jour un peu plus vers son passé colonial, son dénuement , sa misère ineffable.

Les petites bâtisses style coloniale sont toujours là. uniformes, hautes d’un seul étage.Exception cependant  faite pour les nouvelles constructions  qui s’écartent par leur style et le site mais aussi par leur forme et taille à l’entrée de l’agglomération.

Au bâtiment de l’état civil  C4EST TOUJOURS LA M2ME COHUE. UN GUICHET POUR HORS WILAYA NOUS A PERMIS DE NOUS FAIRE DÉLIVRER UN EXTRAIT DE NAISSANCE N)12. mais grâce à notre force de conviction car le guichetier était sur le point de nous fermer le guichet ua nez. je le stoppe net » Monsieur! c’est incorrect de fermer au nez d’une personne , une porte , une fenêtre ou un guichet. écoutez -moi ‘d’abord avant de faire quoique ce soit, il m »j’ai réussi a persuader e guichet qui finit par m’écouter. je continuais dans sa direction  » je viens de loin ,d’Alger précisément, et je n’ai pas toujours du temps libre » cet extrait de naissance ,nécessaire , je dois le prendre aujourd’hui. » il me demanda la carte d’identité, je lui tends mon permis de conduire qu’il saisit et remet illico presto à une demoiselle pour s’établir mon fameux extrait de naissance. la demoiselle  a travers le a lucarne du guichet  me jeta un regard , presque machinal, furtif, fuyant le mien en me demandant si j’avais sur moi le fameux 12S. »Non,  je lui répondis  » en ajoutant » le 12S je ne le prend jamais avec moi, il est stocké dans mes doc person , à Alger.

Ok » me repondit-elle, on va te faire ton extrait  de naissance N°12 simple.

je remerciais le planton qui m’avait  tout à fait au debut suggéré de frapper à la lucarne du guichet fermé.Pendant que la jeunefille s’appliquait à ecrire mon document , je profitai pour saluer quelques anciennes connaissances des villages avoisinanst.

enfin l’extrait est prét , le guichet me les tends , en me posant la question  » vous etes d’iferhounene, Si HADJ mOAHDN3 OUI ?E EN effet, lui répliquai-je avec un sourire amical et un salut algerois  » saha Khou!

je remercie le gardien du parc de l’APC qui m’avait auparavant autorisé à garer ma voiture sur le trottoir reservé à l’adminsitration.

je fnce sur iferhounene.Arrivé à Thachekirt, je pris la route qui méme vers thizi Djemma, histoire de me rememorer  , cette 5° compagnie du 6°BCA dont m’a longuement parlé le chasseur alpin Luttringer. Mais là , pas trace de half trak, ni de GMC, ni jeep américaine. à la place , un enorme parc auto lourd.

je bifurque sur iferhounene, là à l’horizon s’etale les ait ittourrarsn,, jusquà la limite est de l’Akfadou. quelques minutes plus tard , je suis devant la battisse de si Abdellah  dont le garage est occupé par un menuisier. je stationne net devant la porte apres avoir demandé lapermission. je monte voir ma mere  qui est allongé despuis des mois dans une des chambres de mon ferer Mohamed. elle est presuqe seule. je dis ça , car , elle est en compagnie d’une vieille connaissance, vieille  c’est pour dire , mais c’etait notre parente

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras

Je partage ma passion, mais aussi des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité.

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :