Publié par : iferhounene | 29 août 2012

Algerie : Economie du « Couffin »

Algerie : l’Économie du « Couffin »

15_rebrad-boutef.jpgLa filière « lait » comme la filière  » eaux minérales » sont la chasse gardée de décideurs de l’administration. les agréments  se donnent comme ils se refusent, selon des critères  tenus secrets. De même que les financements bancaires. les ministères concernés ne ses sont jamais intéressés à mettre en place une formule contrôle permanente ni dans les eaux dites minérales  ou de sources, ni dans le lait.

le ministre de l’agriculture croit détenir le monopole du savoir . il navigue à vue en prenant des décisions à tort et à travers. la poudre de lait est distribué  selon des critères qui restent à vérifier. l’intégration du lait cru  dans la production nationale   est les quotas de poudres attribués sont contradictoires. il y a comme une contradiction flagrante dans le système instauré. certaines laiteries ne sont pas aux normes alimentaires. le dosage  en extrait sec reste à vérifier dans certaines laiteries privées.

Quant aux eaux minérales , je puis  vous affirmer qu’il existe des eaux non conformes   ni aux normes nationales ni aux normes internationales.

certaines eaux minérales restent inexploitées faute d’agrément. certaines détenteurs du lobby refusent de nouveaux agréments pour empêcher la concurrence des unités déjà installées et qui sont très influentes sur le plan politique.

le ministre de l’agriculture n’a aucune stratégie  en matière de développement de la filière laitière. Alors qu’il existe une seule formule courageuse pour développer la production de lait cru en Algerie : encourager les éleveurs   financièrement , pour installer leurs propres unités de conditionnements. i;faut aller vers la suppression des parasites   qu’on appelle conditionneurs de laits  à partir de la poudre importée en milliards de dollars.

 a qui profite cette pratique insidieuse?  aux affairistes et  aux responsables de certaines administrations qui ont la main sur les approvisionnements en poudre

les autorités du pays ne s’inquiètent pas quant à la santé du citoyen lambda.

le pouvoir continue de financer des entreprises privées, alors que dans les pays  à économie organisée, l’entreprise qui n’est viable est liquidée. une entreprise qui n’est pas capable d’être efficace doit tout simplement être dissoute pour non rentabilité. l’État  a opté pour le populisme et se permet le luxe de rééchelonner les dettes d’entreprises scabreuses, anachroniques. Comme il se permet de réaliser des projets budgétivores , non productifs. l’Économie algérien est un géant aux pieds d’argile. Hormis quelques entreprises de grande envergure , détenues par des capitaines d’industrie et auxquelles l’État crée des problèmes, il n’existe en Algerie aucune forme d’industrie concurrentielle , viables  et durablement rentables.

Gardons-nous d’être cependant mauvaise langue en abondant dans le sens du ministre des ressources en eaux. A  contrario, nous pouvons affirmer qu’il existe en Algerie des eaux minérales thérapeutiques qui sont connues et analysées depuis plus d’un siècle et demi : Ben Haroun , et Mouzaia entre autres.(Abdelmalek Sellal, avait déclaré à la presse nationale quelques jours auparavant.  » Aucune eau minérale ne répond aux vertus thérapeutiques internationales-Ahmed Kessi)

 A entendre les producteurs de lait privés, le département de Rachid Benaïssa a mis en place une stratégie de performance de la filière lait pour ne point l’appliquer. La facture de l’importation de la poudre de lait subventionnée par l’Etat ne fait qu’augmenter alors que la production de lait cru reste insignifiante, pourtant, plus de 20 mois se sont écoulés sur la mise en place de la nouvelle stratégie. 21424503.JPG
Mehdi Mehenni – Alger (Le Soir) – Pour la majorité des opérateurs de lait en sachet, le nouveau cahier des charges régissant le mode d’approvisionnement de la poudre de lait par l’ONIL instauré en janvier 2011 ainsi que la nouvelle approche annoncée en grande pompe par le ministère l’Agriculture n’ont finalement été qu’un leurre. «Le principe était au départ d’obliger les laiteries, qu’elles soient publiques ou privées, d’intégrer le lait cru dans la production et réduire à travers le temps le recours à l’importation de la poudre subventionnée. Mais, finalement, ce fameux cahier de charges n’était qu’un costume taillé sur mesure pour certains. Cela a favorisé la disparition et la fermeture de certaines laiteries et la création d’autres ainsi qu’une nouvelle répartition de la poudre qui est loin d’être équitable ou selon le besoin de chaque région du pays en la matière», explique un groupe d’opérateurs. Selon ces derniers, non seulement beaucoup de laiteries reçoivent des quantités de poudre outrepassant les capacités de leurs productions ainsi que la demande locale mais souvent, elles n’écoulent que la moitié du quota et le reste le revendent deux fois plus cher sur le marché parallèle. Ce qui rapporte gros, vu que la poudre de lait est subventionnée par l’Etat. Sept nouvelles laiteries privées viennent d’ailleurs de voir le jour et reçoivent actuellement de la poudre subventionnée. «Pourquoi n’utilisent-elles pas carrément le lait cru, vu que c’était le principe de base au départ et que les laiteries qui en reçoivent déjà assurent plus au moins l’approvisionnement du marché. Cela conduira à importer davantage de poudre et ne nous avancera en rien», ajoutent-ils. Ce n’est pas tout, puisque le comité interprofessionnel du lait créé par le ministère de l’Agriculture pour réfléchir sur les moyens d’améliorer le fonctionnement de la filière et sortir de la dépendance de l’importation et la politique de subvention, n’a qu’un rôle de figurant, selon nos sources. «Nous tenons des réunions avec le ministre de l’Agriculture, nous lui adressons également des projets d’études et des rapports détaillés ainsi que moult propositions mais sans jamais il ne les prend en considération. Il nous écoute puis il laisse le dernier mot à une commission ad hoc, laquelle d’ailleurs n’est pas connue. Ce n’est qu’aujourd’hui que nous nous rendons compte que tout n’était que du décor et que nous avons tous été menés en bateau», clament les producteurs. Enfin, ils affirment que le temps passe et la filière n’avance pas et que si les choses persistent à ce rythme, les jours à venir peuvent être très difficiles à gérer.
M. M.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras - Artiste Photographe

Prendre le temps de s'arrêter pour mieux voir

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :