Publié par : iferhounene | 12 septembre 2012

Algerie : un capitalisme instauré administrativement selon la BM

Quand un expert de la Banque mondiale pourfend nos «capitalismes de copains»

par Oussama Nadjib

En 2009, un rapport de la Banque mondiale intitulé «Des privilèges à la concurrence» fait des vagues. La fortune des entrepreneurs privés dans la région Mena dépendent surtout de leurs liens dans la sphère politique et administrative. Ce n’était pas scoop, le vrai intérêt du rapport était de souligner, par comparaison avec d’autres régions, l’effet mutilant d’un privé rimant avec privilège et non avec concurrence. Simon Bell, expert de la BM, relance le débat sur ce rapport.

Le rapport de la BM, traduit aussi en arabe, évoque des réalités connues sur des entrepreneurs privés dont la réussite dépend de leur entregent ou pour utiliser le jargon «des ressources politiques» dont ils disposent. Il essaie d’expliquer pourquoi le secteur privé dans la région Mena, ne parvient pas à déclencher une «transformation structurelle» de l’économie et à accélérer la croissance. Aucune économie de la région «ne connait le dynamisme le dynamisme et le type de transformation économique que des pays comme la Malaisie, la Chine, la République de Corée, la Pologne, la Turquie et d’autres économies émergentes ont connu». Le taux d’investissement y est de 15% du PIB en moyenne contre 30% en Asie de l’Est, les pays les plus performants de la région Mena exportent quelque 1500 types de bien, le plus souvent à faible contenu technologique alors qu’un pays comme la Turquie en exporte près de 4000. La productivité d’une entreprise industrielle de la région Mena est à moitié inférieure de celle de la Turquie. Et ce n’est pas un «défaut de texte et de réformes légales» qui explique l’absence de dynamisme. Ces réformes existent et varient d’un pays à un autre. Ce qui pose problème est «l’application discrétionnaire et arbitraire des lois et règlements par les administrations». Il en résulte que les tentatives de réformer «l’environnement des affaires, de réduire les situations de rente, les pratiques de passe-droits et les inégalités de traitement entre investisseurs, souffre ainsi d’un manque de crédibilité».

DES REGLES SUR «LE PAPIER»

Le rapport évoque aussi une perception «largement répandue» que les règles qui existent «sur le papier» ne s’appliquent pas de façon égale à tous. Conséquence : concurrence faible et dynamisme tout aussi faible. Globalement, le rapport souligne que les investisseurs dans la région Mena ont une «confiance limitée» sur une «application égale, constante et prévisible des réformes et nouveaux textes». Que ce soit en Algérie, en Tunisie ou au Maroc, cette évaluation faite en 2009 n’a rien d’étrange et recoupe des réalités que l’on retrouve dans les différents types de classements (Doing Business, transparency, etc…). Les choses ont si peu changé dans ce domaine qu’un expert de la Banque Mondiale, Simon Bell, (Chef sectoriel, service Finance et développement du secteur privé, Moyen-Orient et Afrique du Nord), a décidé de rafraichir les mémoires. Il explique l’accueil peu enthousiaste fait par les officiels au rapport au Caire comme à Rabat ou Beyrouth : «une fois le titre digéré, ils avaient dû réaliser quelle était l’idée maîtresse du rapport !». Et selon lui, ce rapport connait aujourd’hui un «retentissement considérable» à la suite de «l’avènement du Printemps arabe». Cette idée-maitresse est que la «réussite d’un ou (plus rarement) d’une entrepreneure dépendait de leurs relations plutôt que de leurs compétences. Pour monter une affaire en Tunisie, il fallait s’acoquiner avec le clan Ben Ali. Qu’il s’agisse de l’Égypte, de la Libye ou d’autres pays de la région, de telles connexions étaient les seuls garants de réussite et prospérité dans le secteur privé».

FAIRE BOUGER SENSIBLEMENT LE STATUQUO

Dans ce «capitalisme de copinage», ceux qui ont de la «ressource» s’empressent d’étouffer la concurrence et préservent leur pré-carré au détriment de l’économie. Simon Bell cite même Adam Smith pour décrire la situation qui prévalait dans la région MENA d’avant le Printemps arabe : «Il est rare que des gens du même métier se trouvent réunis, fût-ce pour quelque partie de plaisir ou pour se distraire, sans que la conversation finisse par quelque conspiration contre le public, ou par quelque machination pour faire hausser les prix.» La situation est encore pire, note l’expert, puisque dans le cas de la région «ne s’agit pas seulement de «gens du même métier», mais pratiquement de tous les pans du secteur privé. Bref, les copains font des affaires et ont «la mainmise tant sur les opportunités que sur les ressources». Cela a pour conséquence de restreindre le bénéfice «d’une croissance basée sur le jeu du marché» tout en entrainant une «diminution des investissements, une moindre diversification des exportations et un développement technologique moins sophistiqué». Le capitalisme des copains est profitable à quelques individus, il est un désastre pour l’économie, suggère-t-il. L’expert de la Banque Mondiale fait preuve d’un grand enthousiasme à l’égard du «Printemps arabe» qui aurait «brusquement changé la donne» et «créé une brèche, ouvert une fenêtre». Selon lui la région MENA «peut aujourd’hui mettre un terme à un système enraciné dans 20, 30, 40 voire 50 années de népotisme, à la condition de faire bouger sensiblement le statu quo actuel». Il note cependant que cette fenêtre ouverte ne le restera pas éternellement. Il faut, estime-t-il, «une réelle ouverture», «une plus grande acceptation des investissements étrangers» et «un accroissement significatif des pressions concurrentielles» et l’avènement d’un véritable «écosystème des affaires». Vaste programme. Et Simon Bell avertit : «Si ces conditions ne sont pas remplies, la perspective d’une innovation réelle, seule capable de générer les emplois à revenu intermédiaire tant attendus dans l’ensemble de la région, se fermera inéluctablement.»

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras

Je partage ma passion, mais aussi des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité.

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

The Cultural Project

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :