Publié par : iferhounene | 14 janvier 2013

Algerie : la situation de la liberté d’expression

De la liberté de ton de la presse algérienne »

Une liberté de ton que la presse française n’égalerait pas toujours selon le professeur Cabanis de l’université de Toulouse. Cette appréciation est d’autant plus significative que monsieur Cabanis la professe en marge d’un colloque consacré «à la démocratie par le droit constitutionnel »
Tout d’abord, cette liberté de ton ne peut concerner que la presse privée .En effet, la presse publique gravement déficitaire faute de lecteurs est totalement dépendante de l’argent public .Son financement se fait également par le biais de la publicité des entreprises publiques sommées de s’adresser prioritairement aux quotidiens de la presse publique.
La presse publique devient selon la formule consacrée « la voix de son maître »
Pour ce qui est de la presse privée, sa réelle liberté de ton est pour les uns un simple alibi pour les autorités algériennes et pour les autres un acquis arraché par les luttes et notamment celles d’octobre 1988.
Dans tous les cas, la presse privée comme son nom l’indique appartient à des personnes ou groupes de personnes tenus de rentabiliser leur entreprise. Pour y parvenir, les patrons de la presse se doivent d’agrandir leur lectorat et surtout d’attirer la publicité des entreprises privées nationales et étrangères dont les plus grandes d’entre elles.
Les propriétaires sont ainsi tenus de ne jamais « mécontenter » ces précieux clients et la presse d’investigation n’est pas prête à voir le jour en Algérie.
A ces contraintes commerciales se greffent d’autres « pesanteurs » inhérentes au régime politique algérien.
Au code liberticide de la presse écrite et à la menace des redressements fiscaux s’ajoutent d’autres « châtiments » qui peuvent à tout moment «rappeler à l’ordre » les journalistes téméraires à l’exemple de Mohammed Benchicou incarcéré pendant deux ans et dont le quotidien « le matin » indésirable n’apparaît que sur internet.
En conséquence, les patrons de la presse privée sont « avertis »et les journalistes s’auto censurent.

Dans ce contexte, la liberté de ton est en réalité contrôlée en amont et en aval.

Nous rappelons que en sus des très fortes amendes et peines de prison prévues dans le code de la presse écrite , « le chef de l’Etat a fait amender en 2001 le code pénal en y introduisant deux articles, le 144 bis et le 146, lesquels prévoient de lourdes peines de prison et de fortes amendes contre les journalistes jugés coupables d’atteinte aux institutions de la République, notamment l’égard à l’image du président de la République.
En vertu de ces dispositions adoptées en mai 2001 par les deux chambres du Parlement, plusieurs journalistes et titres de presse ont été condamnés au cours des 10 dernières années. »

Nonobstant ces vérités, la presse privée se différencie par l’analyse, de la presse publique et contribue réellement à informer ses lecteurs.
Est-elle pour autant un instrument efficace pour démocratiser le pays ? Surement pas !
Depuis son avènement, des faits avérés de corruption et de passes droits commis par des représentants de l’Etat et dénoncés dans la presse privée restent impunis par une justice aux ordres. Des violations de textes de loi dont la constitution sont régulièrement et sans conséquence portées à la connaissance des lecteurs. De multiples fraudes aux élections émaillent les quotidiens sans rien changé aux résultats. Le régime et ses pratiques ne changent pas.
En définitive, seule une refonte en profondeur de tous les textes de loi dont la Constitution et surtout leur respect par tous face à une justice indépendante permettrait la démocratisation du pays. Ce n’est pas pour demain !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras

Je partage ma passion, mais aussi des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité.

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

The Cultural Project

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :