Publié par : iferhounene | 2 février 2013

iFERHOUNENE : une zone de non droit

01/02/2013

iferhounene vit au temps du moyen âge

amirouche-ali-ouahioune-tassaft.jpgvoila donc un village comme on en voit presque partout en kabylie, suspendu à un épéron. Un village qui comptait à peine 1000 habitants en 1964, sans doute moins. Mais à mesure que le temps passait, la démographie explose alors que les obus et les balles, grenades et autres munitions commençaient à peine à etre oubliées par ce petit peuple tranquille surpris par la sauvagerie de la guerre… quelques années plus tard ayant suivi l’indépendance, le village devient administrativement chef de fils de plusieurs hameaux, pour devenir une daira. Mais avant, pendant la guerre de libération, ce village avait servi de bivouac à la deuxième compagnie du sixiéme BCA – bataillons de chasseurs alpins. C’est aussi dans ce village ou la S.A.S (section administrative spécialisée)  du Lieutenant Bouchet en 1960, avait eu   à porter sur les registres d’état de décés de la commune, la mort du lieutenant Francois d’Orleans, petit fils du roi PHILIPPE Premier.Houari_Boumediene's_Portrait.jpg

 François d’Orléans, pour l’histoire, mobilisé et a participe, en tant que sous-lieutenant, à des opérations militaires en Grande Kabylie. Le 11 octobre 1960, il trouve la mort près du village de Taourirt Ali Ouanacer alors qu’il cherche à porter secours à l’un de ses harkis. Il est mortellement touché d’une balle de fusil de chasses tirée d’un abri ou se terraient 3 moudjahidines qui seront tués tous les trois. Evacuée en urgence par Helycoptère sikorsky, le lieutenant n’a pu survivre à sa blessure causée par cette arme redoutable  » la chevrotine », utiliséee par les kabyles depuis la nuit des temps pour se défendre contre l’envahisseur.

Durant cette dernière, guerre beauoup de morts, tant du coté de l’armée française que du coté des algériens. dans ce village, des civils et des maquisards, mais aussi des prisonniers torturés par les soldats du capitaine Favier et Wolf, ou exécutés sommairement par   le peloton du sanguinaire  lieutenant Pelardy. Il est l’artisan de la premeire execution sommaire qu.a connu le village en les personnes de Si Hadj Mohand Arezki et Belkadi soupconnés par l’armée coloniale d’étre des collecteurs de fonds au profit du FLN. Cela s’est pasé en 1958. chadli.jpg

 Depuis, la commune d’iferhounene compte à elle seule 2000 martyrs pour la période allant de séptembre 1956 à la fin de la guerre.zeroual.jpg

Le village Iferhounene a connu ses propres héros, militaires et intellectuels politques.kaffi.jpg Nous citerons quelques uns :

– Si HADJ MOHAND chérif, COMMISSAIRE POLITIQUE  tué en  décembre 1958.

– Aroua Mohand Oussalem, un redoutable guérilleros, décoré pour son courage et sa ruse de guerre.

– Si Hadj Mohand Ouahmed.

– Si Hadj Mohand Ouamar

– Si hadj Mohand Mbarek 

 

Aujord’hui…..

le village est érigé en daira. quoi de bien diffèrent par rapport aux années 1962?

nous pouvons citer les infrastructures réalisées par l’Etat d’une envergure tres réduite : mairie, daira, dispenaire, CEM, Ecole primaire, Collège

Mais à part cela rien d’autre. Ah! J’allais oublier le fameux souk le fellah construit sur terrain appartenant à une famille d’enfants de chouhadas, sans décision d’expropriation ni indemnisation. Une double insulte à la famille des chouhadas, puisque ce Souk El Fellah servira à écouler le vin des années Boumédiene, dans un village ou le respect de la religion musulmane fait partie des principes intangibles de toute la population.

ce souk el fellah sera egalement le prétexte pour des extensions  toujours sur le terrain de ces enfants de chouhdas. C’est ainsi que tout ce qui reste non bati de ce terrain sera utilisé par les autorités de l’époque pour construire une CAPCS, un parc auto pour l’apc, et bientot des poulaillers, toujours sans qu’il n’y ait au préalable aucune indemnisation pour les proprietaires du terrain. la méthode utilisée par les autorités administratives de l’époque ne se différencie point de l’expropriation opérée par le colonialisme français en Algerie.

la justice ayant été saisie pour une indemnisation à sa juste valeur, mais les fonctionnaires de l’APC de l’époque prenaient un malin plaisir à bloquer la procédure, en refusant l’execution du jugement pour ne pas indemniser cette famille de chouhadas. l’autorité exhorbitante du droit  exercé par le maire du parti unique a porté un grave préjudice aux enfants de chouhadas dont les parents sont tous morts les armes à la main durant la revolution algerienne.

le président de la république, le premier ministre ont tous été saisis, le maire d’iferhounene de l’époque, du parti unique ne voulait pas  entendre raison. l’affaire est toujours pendant au tribunal de Ain El Hammam, voila plus de 20 ans.

Ce ci est un crime contre une famille de maquisards, commis par l’administration algérienne.

Mais ce qui est plus révoltant, aujourd’hui, les jeunes de la daira sont livrés à l’oisiveté et à la délinquance. aucune infrastructure culturelle, ni sociale, ni sportive n’a été réalisée.

la maison de la culture du « village d’iferhounene »  a été construite  par les villageois, grâce aux moyens des citoyens. il y a même un emplacement pour accueillir une bibliothèque, mais ni les maires, ni LA MINISTRE DE LA CULTURE NE S’INTERESSENT  à la culture des enfants des quinquegentiens, enfermés derrière le  Mons ferratus.

Une troupe théâtrale a été créée, mais ne disposant d’aucun moyen ni infrastructure. que fait l’Etat . Ah ! j’allais oublier la visite dans le temps de Belkhadem venu quémander des voix pour son élection. il les a eus ces voix , mais lui n’a pas cru utile de revisiter ce village au 2 000 martyrs.

extrait memoires d’un enfant de la guerre.pdf

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras

Je partage ma passion, mais aussi des astuces simples vous permettant d’apprivoiser la technique sans compromettre votre créativité.

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :