Publié par : iferhounene | 12 avril 2013

Algerie : Thamazight statut de langue étrangère

 

Algerie : Thamazight : une priorité nationale

De l’urgence de l’officialisation de la langue amazighimages-5.jpeg

Cinquante ans après l’indépendance du pays, la langue amazigh n’est toujours pas officielle ! Pourquoi ? 
– Tout d’abord, ce n’est pas faute de moyens. En effet, dès l’indépendance Mouloud Mammeri est en mesure d’assurer la chaire de berbère à l’université d’Algérie. Il le fera jusqu’en 1969. Puis entravé dans ses recherches ethnologiques et anthropologiques, il donne bénévolement un cours de langue berbère jusqu’à 1973.( J’ai personnellement eu l’occasion d’assister à un de ses cours à la Fac Centrale ou des citoyens venus de tamanrasset et de pays africains assistaient egalement aux cours).Unknown-1.jpeg
A partir de cette date, l’enseignement de la langue amazigh n’existe plus en Algérie. C’est à Paris que Mouloud Mammeri continue ses travaux et anime des séminaires et conférences sur le sujet.
En 1980, le printemps berbère nous rappelle que rien n’est entrepris pour sortir la langue amazigh de sa ghettoïsation tandis que la politique de l’arabisation entreprise dès l’indépendance est menée tambour battant ! les conséquences de de ce monolinguisme ne sont plus à à démontrer.
En 1995, suite à la grève du cartable, la langue amazigh est reconnue nationale. A ce jour, elle est enseignée dans dix wilayas. Le bilan est très mitigé.
Pour y remédier, des députés de 8 formations politiques ont récemment déposé une proposition de loi relative à l’amendement de la loi n°08-04 du 23 janvier 2008 portant loi d’orientation du système éducatif. Le but étant de consacrer le caractère obligatoire de l’enseignement de tamazight et son officialisation.images-3.jpeg
Et cette situation n’est pas le fait du hasard ! 
Il faut revenir à la plateforme de la Soummam pour comprendre pourquoi une telle attitude vis-à-vis de tamazight et la politique exclusive de l’arabisation.
« La stratégie adoptée par le congrès de la Soummam dans le respect de la déclaration du 1er novembre 1954 s’oppose à toute forme de tutelle extérieure notamment la mainmise du nassérisme sur la révolution algérienne. L’influence égyptienne sur la révolution algérienne sera effective dès le CNRA du Caire d’août 1957 et l’assassinat au Maroc de Abane Ramdane en décembre de la même année. La direction de la révolution algérienne connaîtra des conflits entre pro-nassériens et  » indépendantistes. » La messe est dite.
A l’indépendance, des enseignants égyptiens et syriens pour la plupart sous diplômés débarquent dans les écoles avec l’idéologie nassérienne en bandoulière. et le baathisme a trouvé son lit dèjà préparé par les zélés de l’arabisaton avec à leur téte le dictateur Houari Boumédiène.
La langue n’est pas uniquement un instrument de communication. Elle est le véhicule le plus efficace pour propager l’idéologie de ceux qui la maitrisent. Après l’école, aucun secteur ou administration ne seront épargnés. L’identité réelle algérienne devra céder la place au mythe de la nation arabe sur l’autel de tamazight.

 

 

 
 

Algerie : Thamazight : une priorité nationale

De l’urgence de l’officialisation de la langue amazighimages-5.jpeg

Cinquante ans après l’indépendance du pays, la langue amazigh n’est toujours pas officielle ! Pourquoi ? 
– Tout d’abord, ce n’est pas faute de moyens. En effet, dès l’indépendance Mouloud Mammeri est en mesure d’assurer la chaire de berbère à l’université d’Algérie. Il le fera jusqu’en 1969. Puis entravé dans ses recherches ethnologiques et anthropologiques, il donne bénévolement un cours de langue berbère jusqu’à 1973.( J’ai personnellement eu l’occasion d’assister à un de ses cours à la Fac Centrale ou des citoyens venus de tamanrasset et de pays africains assistaient egalement aux cours).Unknown-1.jpeg
A partir de cette date, l’enseignement de la langue amazigh n’existe plus en Algérie. C’est à Paris que Mouloud Mammeri continue ses travaux et anime des séminaires et conférences sur le sujet.
En 1980, le printemps berbère nous rappelle que rien n’est entrepris pour sortir la langue amazigh de sa ghettoïsation tandis que la politique de l’arabisation entreprise dès l’indépendance est menée tambour battant ! les conséquences de de ce monolinguisme ne sont plus à à démontrer.
En 1995, suite à la grève du cartable, la langue amazigh est reconnue nationale. A ce jour, elle est enseignée dans dix wilayas. Le bilan est très mitigé.
Pour y remédier, des députés de 8 formations politiques ont récemment déposé une proposition de loi relative à l’amendement de la loi n°08-04 du 23 janvier 2008 portant loi d’orientation du système éducatif. Le but étant de consacrer le caractère obligatoire de l’enseignement de tamazight et son officialisation.images-3.jpeg
Et cette situation n’est pas le fait du hasard ! 
Il faut revenir à la plateforme de la Soummam pour comprendre pourquoi une telle attitude vis-à-vis de tamazight et la politique exclusive de l’arabisation.
« La stratégie adoptée par le congrès de la Soummam dans le respect de la déclaration du 1er novembre 1954 s’oppose à toute forme de tutelle extérieure notamment la mainmise du nassérisme sur la révolution algérienne. L’influence égyptienne sur la révolution algérienne sera effective dès le CNRA du Caire d’août 1957 et l’assassinat au Maroc de Abane Ramdane en décembre de la même année. La direction de la révolution algérienne connaîtra des conflits entre pro-nassériens et  » indépendantistes. » La messe est dite.
A l’indépendance, des enseignants égyptiens et syriens pour la plupart sous diplômés débarquent dans les écoles avec l’idéologie nassérienne en bandoulière. et le baathisme a trouvé son lit dèjà préparé par les zélés de l’arabisaton avec à leur téte le dictateur Houari Boumédiène.
La langue n’est pas uniquement un instrument de communication. Elle est le véhicule le plus efficace pour propager l’idéologie de ceux qui la maitrisent. Après l’école, aucun secteur ou administration ne seront épargnés. L’identité réelle algérienne devra céder la place au mythe de la nation arabe sur l’autel de tamazight.

 

 

 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras - Artiste Photographe

Prendre le temps de s'arrêter pour mieux voir

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

Pilarrius Collage Artist

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :