Publié par : iferhounene | 27 mai 2014

La première attaque du camp du – 6éme BCA a iferhounéne

La première attaque du camp du – éme BCA a iferhounéneImage

C’est en octobre 1956, a partir du village, embusqués derrière la fontaine du village qui fait face au camp de la 2éme compagnie du 6éme BCA, qu’un groupe de maquisards drapés dans leurs burnous blancs dissimulant leurs armes, attaqua en fin de journée, le bivouac des chasseurs alpins situés a moins de 100 mètres des premières mechtas.
En représailles la soldatesque française pénétra en pas de charge dans la demeure des Aroua, Ath Haroun en langage kabyle, après avoir forcé la serrure du portail d’une rafale de mitraillettes ; Les soldats du Capitaine Favier, commandant la 2éme compagnie, trouvèrent à l’intérieur de la maison les deux frères Aroua : Achour et Mohand Oussalem, et un ami de la famille, ce dernier était comme par hasard enveloppé dans son burnous. Les soldats français se mirent immédiatement à les maltraiter en leur assenant des coups de crosses violents à la tête. Na Taous, La mère des deux jeunes, en tentant de venir au secours de ses enfants sera a son tour violemment prise a partie. Apres leur forfait qui dura environ une vingtaine de minute, ils abandonnèrent les supplicies dans un piteux état. Les coups assenés au plus jeune frère Mohand Oussalemn, a la tête ont été particulièrement violents a tel point qu’ils le laissèrent gisant a même le sol dans un état comateux.
Yalali Ouamer, un voisin du village, la quarantaine environ, handicapé moteur se mouvant sur un tricycle aménagé, et doté de deux plaques , suspendues a l’avant et a l’arrière de son thorax indiquant son état physique et mentionnant son droit au privilège de protection des autorités coloniales, viendra au secours de Aroua Mohand Oussalemn qu’ il se précipita de cacher sous chez lui sous un lit ; Sans cela, le lendemain, a leur retour sur les lieux, les soldats l’auraient achevé sans aucun doute, en constatant les impacts sanguinolents des coups de crosses sur la tête qu’ils auraient surement confondus avec des blessures aux éclats de projectiles d’arme de guerre.
Se postant a l’entrée de chez lui, dans son véhicule spécial barrant la route a toute velléité d’entrer a l’intérieur a quiconque, pendant que Aroua Mohand Oussalem, celui qui fera bientôt partie d’un commando de choc de la rébellion, se cachait sous le lit, retenant son souffle. Les soldats n’osèrent point pénétrer a l’intérieur de la maison, se contentant de fouiller de fond en comble la maison des Ath Haroun sans rien trou*ver bien sur, Les soldats se retirèrent dans leur camp.
Profitant de ce répit, Aroua Mohand Oussalem prit à direction du village Tikilsa ou il sera accueilli par les maquisards de la première heure dont le célèbre Yaha Abdelhafid qui se chargera personnellement de l’enrôler dans les rangs de l’armée de libération nationale. Apres lui avoir fait prodiguer les soins nécessaires, il le dirigera sans tarder sur le centre d’entrainement des moudjahidines situés au Djebel Zen, dans le département de Orléanville. On ne reverra Oussalemn qu’après 9 mois d’absence consacrée à ses classes au sein des troupes de l’ALN, avant qu’il reprenne du service dans les maquis escarpés du Djurdjura.

 

 

 


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Love In Books

Parce qu'il n'y a rien de mieux qu'un livre pour s'évader...

entre16murs

The greatest WordPress.com site in all the land!

Elhendriks

De Si Muhand U Mhand à René Guénon

Le blog du nobservateur

A la découverte des faces cachées de la nobserverie

Automattic

Making the web a better place

JUNECEMBER

In life you stand all alone in your costume, and too bad if it's in tatters

Anne Jutras, Photographe

Des photos comme je les aime!

ALGERIANISTE

thinker, what do you think?

The Cultural Project

pilar.clergue@hotmail.fr

Le Montreal DZ - Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Le blog de Samir Ben. Journaliste et correspondant du journal El Watan au Canada - - Toronto - Montréal - Calgary - Edmonton.

Chantiers de culture

Le travail comme producteur de culture, la culture comme objet de travail

Henry Makow

DÉNONCE LE FÉMINISME ET LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

Nourrissez votre esprit.

" Savoir, C'est Pouvoir "

le Pelikan

_ l'oiseau le plus lourd capable de voler _

Les imbéciles ont pris le pouvoir...

et ils iront jusqu'au bout !

Vision socialiste

La vision d'un Québec socialiste et indépendant

Le château de Gaby

Les livres subtilisent notre conscience pour nous en donner une autre. !!!Attention changement d'adresse, consultez le nouveau blog => labibliodegaby.blogspot.com!!!

Actu-Chretienne.Net

INFOS, DEBATS & CONVICTIONS - LE 1ER WEBZINE EVANGELIQUE FRANCOPHONE

Metz - Les Socialistes - "Jean Moulin"

"Du partage, le retour aux sources du Socialisme" Jean Laurain

insoumis

L'insoumission aux religions.

jcdurbant

Tintin au pays des soviets (a war blog from France)

La lubriothèque

Effeuillages littéraires

Afriques & Littératures

Nouveautés & Qualité en littérature africaine

Entre les lignes entre les mots

Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

%d blogueurs aiment cette page :